Hydro-Québec et la création de richesse

Dans La Presse du 12 avril 2007, un groupe d’intellectuels expliquent pourquoi les Québécois font une erreur avec leur hydroélectricité.

«Ce ne sont pas les bas prix qui sont facteurs de croissance et de richesse. Ce sont les bons prix. Le véritable coût social net [des bas prix] vient des distortions qu’ils créent dans l’activité économique : surdéveloppement des activités économiques fortement consommatrice d’électricité aux dépens d’autres activités davantage créatrice de richesse. »

Bref, c’est comme si nous vendions du filet mignon au prix du steak haché sous prétexte que, hacher du steak, ça crée des emplois !

Construction du barrage de la rivière Toulnustouc, sur la Côte Nord.