Le miracle de la croissance

Kathy, ma conjointe, est enceinte de six semaines. Voici ce à quoi ressemble le foetus. Il est de la grosseur d’une lentille.

À ce stade, le bébé croît à une vitesse phénoménale. S’il continuait au même rythme après sa naissance, il mesurerait six mètres (soit près de trois étages) seulement un mois après la sortie du ventre de maman.

Quand une entreprise vient au monde, il est normal que son rythme de croissance soit lui aussi vertigineux. Mais, comme un bébé, il arrive un point où maintenir un taux de croissance trop élevé n’est plus souhaitable… et non-durable.

Dans une société durable, la croissance est une chose remarquable, mais elle ne peut pas être une fin en soi. Ce doit être un moyen d’améliorer les conditions de vie.

Parlez-en à Kongo Gumi, la plus vieille entreprise au monde. Elle a fermé ses portes en 2006, après… 1 428 ans d’existence ! Pour connaître le secret de sa longévité, lisez cet article du Business Week.