Des nouvelles…


C’est la rentrée, ce qui veut dire que c’est aussi le temps de (re)prendre de bonnes habitudes 🙂

Pour ma part, ça signifie, entre autres, de mettre mon blog à jour plus régulièrement!

Je prépare donc une série de sujets pour l’automne MAIS…

…Avant de me lancer dans la rédaction de ce nouveau contenu, j’aimerais m’assurer de toucher à des thèmes qui VOUS intéressent.

Erreurs et bons coups

Voyez-vous, depuis 2007, j’ai publié plus de 600 billets sur ce blog. Sauf que je n’ai jamais réellement planifié mes sujets, ce qui fait qu’il m’est arrivé d’écrire sur des trucs un peu bizarre (comme la fois où j’ai parlé de pâté chinois).

En d’autres occasions, heureusement, j’ai eu plus de succès, soit parce que j’ai reçu de nombreux commentaires de votre part, comme la fois où je vous ai parlé de mon salaire, soit parce que vous avez été des centaines à partager mon texte, comme quand j’ai démontré (études à l’appui) que le développement durable est rentable.

Voici comment vous pouvez m’aider

DONC… Pour m’aider à vous livrer le meilleur contenu possible, j’aimerais que vous répondiez à cette question:

1. «Quel est votre principal défi présentement?»

De plus, j’aimerais «profiter» de votre réseau…

2. Si je pouvais faire une entrevue avec un LEADER inspirant parce qu’il a des valeurs remarquables, qui aimeriez-vous que ce soit?

Pour rendre l’exercice le plus dynamique possible, laissez votre réponse dans la section des commentaires ci-dessous.

— Jean-Sébastien

P.S. Pour vous «remercier» de prendre le temps de répondre, je vais faire tirer, ce vendredi 11 septembre, une copie du dernier livre de McDonough et Braungart, intitulé : «The Upcycle: Beyond Sustainability–Designing for Abundance», parmi ceux qui auront laissé un commentaire.

NB: Pour être éligible au tirage, veuillez utiliser votre compte Facebook ou Twitter dans la boite des commentaires ou, encore, utilisez votre nom complet si vous êtes membre de ma liste de diffusion. Attention! Ne laissez pas votre email dans le message.

 

MISE À JOUR: ET LE / LA GRAND(E) GAGNANT(E) EST…

Patrick Dupuis

Félicitations Patrick !

Merci à tous pour votre participation et vos excellentes suggestions…

Si vous n’avez pas encore répondu, même si le prix a été attribué, continuez à me faire part de vos idées.

Je lis tous vos commentaires!

  • Eddy

    Interview avec le président de Patagonia

  • Frédéric Dufault

    Mon plus grand défis présentement… Réussir à “vendre” l’idée que le développement durable est un investissement, surtout dans le contexte économique actuel dans lequel les entreprises se retrouvent, face à des déficits, des coupures, etc.
    Le leader inspirant… bonne question. Il y en aurait plusieurs… De façon locale, j’aimerais bien entendre le maire Coderre plus spécifiquement sur le sujet du développement durable (et quand je parle de développement – c’est au sens large). Ce dernier est en train de changer la perception du public de ce qu’est un leader municipal et il est en train de modifier les rapports de force à ce niveau également…
    Au niveau national, il serait plus qu’intéressant d’obtenir une discussion avec Micheal Sebia de la Caisse de Dépôt, pour voir comment nos investissements collectifs aident à promouvoir la question du développement durable.

  • Diana Guerra

    Défi: Devenir un catalyseur des projets de Développement Durable et mycologie appliquée pour venir en aide à des problématiques importantes comme par exemple à Montréal, l’agrile du frêne. Leader inspirant:

    William McDonough – Waging Peace Through Commerce

  • Marie-Pier Vincent

    Un défi : prendre le temps de mettre en oeuvre des petites actions par ci par là, une à la fois, car je réalise que si j’attends d’avoir le temps de créer et réaliser «The big plan», ça petu être long… Le manque de temps au travers des autres tâches est la plus grande difficulté, car l’appui de la haute direction est déjà présent, ainsi que la volonté d’agir.

  • Joyce

    Je suis encore très impressionné par comment Robert Dutton a mis sur pied un programme et un positionnement de Rona pour le développement durable. Je ne peux m’imaginer la quantité de résistance qu’il a vécu pour transmettre cette approche à ses commerçants, à son équipe, à ses clients et ce d’un bout à l’autre du pays.

  • Patrick Dupuis

    Entrevue : Rencontrer Temple Grandin pour lui parler de bien-être animal et connaître ses impressions sur l’alimentation végétarienne et végétalienne. Défi: réussir à écrire plus assidument la biographie d’un grand chef d’entreprise du Québec que j’ai commencée il y a plus d’un an.
    Patrick

  • Maxime Cotnoir

    Mon défi : M’empêcher de tomber dans un développement durable capitaliste… Ce qui est malheureusement la cause de la mauvaise image qui est parfois associée au développement durable. (On demeure dans ce même paradigme économique d’une croissance infinie en mettant ici et là des notions environnementales et sociales.) En tant que consultant aux entreprises, je vais toujours vendre le développement durable avec des arguments économiques, d’augmentation de la productivité, de croissance des revenus, de réduction des coûts, etc… Comment leur faire comprendre qu’il faut revoir les priorités? Comment leur faire comprendre que c’est l’environnement qui est à la base de l’économie et non l’économie qui utilise l’environnement? Comment leur faire comprendre que la plus grande menace actuelle pour l’humanité sont les changements climatiques causés par cette même humanité?

  • Marie-EveChapdelaine

    Un leader inspirant? J’ai un parti pris : Alain Lemaire (co-fondateur et président du CA de Cascades). En rencontre avec lui dernièrement pour parler du troisième plan de développement durable de Cascades, je suis toujours fort étonnée de constater qu’il souhaite pousser la note encore plus haute. Il désire ardemment que Cascades montre l’exemple. Qu’en étant créatif, on peut arriver à faire de grandes choses.
    Un défi? Convaincre les non convaincus de l’importance du développement durable. Persuader ceux qui perçoivent encore le DD comme une idée abstraite que c’est finalement, bien concret!

  • pgenesse

    Je ne suis jamais complètment redescendu du kilimajaro. Nous partions de Bromont le 10 septembre 2007, une quarantaine de convaincus ayant amassés des fonds pour la Maison au Diapason. Deux personnes extraordinaires doivent ête citées:
    Le chef de l’expédition Guy Lizotte (un père extraordinaire) et Eddy Frank de Tusker trail. Tous les deux ont fait la différence dans la vie des gens.

  • C’est tellement inspirant de vous lire! Merci pour les nombreuses suggestions (j’en ai reçu autant sinon plus par email) et, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, ajoutez votre réponse afin d’enrichir la liste 🙂

  • Carole-Anne Tanguay

    Un défi : aider les PME qui s’engagent de bonne foi dans une démarche DD mais qui sont très pressées par le quotidien à passer rapidement à l’action… tout en leur fournissant les outils qu’il faut pour garder le cap sur “un bon pâté chinois mijoté”, une vision plus intégrée du DD au sein de l’organisation. Les PME sont agiles et peuvent intégrer rapidement des changements aux façons de faire (une action simple et concrète est vite adoptée), mais le changement de culture organisationnelle se construit à plus long terme, bien au-delà de l’espérance de vie de la courte période de fébrilité qui est palpable au début d’une démarche DD.

  • Esther Dormagen

    Salut JS, les Cowboys Fringuants, très engagés et influents, pourtant propriétaires d’une marque, d’une entreprise et d’une fondation.

  • louise vachon

    Que dirais-tu de Michäelle Jean? Son parcours est franchement impressionnant. Elle a été récemment élue à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie malgré routes les prédictions en sa défaveur. Elle n’a certainement pas froid aux yeux, est une femme de convictions et cherche à faire changer les choses pour le mieux. D’où tient-elle la force qui semble l’animer? Comment évite-t-elle le découragement face aux tractations politiques mondiales?

  • Steven Maheux

    Mon défi: développer ma vision de ce que peut être le DD en milieu rural pour me faire ma propre grille de lecture, voir ou notre MRC se situe (je travaille pour une MRC) et ce que je peux faire pour contribuer à un développement durable. Puisque je suis en charge d’élaborer et d’effectuer la mise en œuvre le plan de gestion des matières résiduelles, je sais que je suis à un bon endroit pour agir.

  • Steven Maheux

    J’aimerais beaucoup entendre Mme Claire Bolduc (présidente de Solidarité rurale du Québec) parler de DD. Cette femme parle avec cœur et sait inspirer les foules par ses discours!